Je Veux Que Tu Sois Sans Moi Mais Tu Préfères Vivre Avec Moi

Je veux que tu puisses être sans moi mais préfère vivre avec moi

Dire que nous n’avons pas besoin de certaines personnes pour vivre, c’est nier l’évidence. Nous aspirons tous à avoir ces êtres chers qui comptent pour nous chaque jour de notre vie, profiter avec eux, partager des moments, du bonheur, du bonheur et de la tristesse…

Or, le mot “besoin” doit reposer sur un lien sain qui ne suffoque pas, et qui surtout, permette un épanouissement personnel et un espace bien à lui pour l’autre. Nous avons tous besoin de qui nous aimons, mais en même temps, nous devons protéger notre individualité, et aussi promouvoir celle des autres.

Nous savons que ces types de lignes semblent très bien dans de nombreux livres, dans des manuels sur les relations de couple matures et heureuses. Nous savons qu’en réalité, nous ne pouvons pas dire que “je n’ai pas besoin de toi mais je te préfère”, car c’est difficile à comprendre dans l’esprit de certaines personnes.

Il s’agit simplement de savoir harmoniser et construire. Comprendre qu’être en couple ce n’est pas soustraire, que vivre c’est ajouter chaque jour, et ne jamais se réveiller le matin avec le sentiment “qu’il nous manque quelque chose”, que nous perdons notre identité au profit de l’autre.

Être en couple c’est pouvoir être heureux tel qu’on est individuellement, comprendre en retour qu’on choisit quelqu’un pour gagner le bonheur. Pour grandir en tant que personne. Car si ce n’est pas le cas, si on ne sent pas l’union et l’équilibre des deux côtés, alors on ne fait pas équipe. On perd, on s’effondre…

Vivre aimer ou dépendre, le fil ténu du bonheur

la complexité de la vie en couple

Si j’aime quelqu’un, je veux qu’il soit avec moi. Je veux un engagement ferme et votre présence dans ma vie, et pourquoi ne pas le dire : j’ai besoin que vous me montriez chaque jour votre amour par la réciprocité, la magie de ces petits détails qui construisent des vies entières.

On pourrait dire que le fil fin du bonheur tient parfois à cette simple différence qui apporte tant de complications à la vie en couple. Voyons-les en détail.

Le danger de se diluer complètement dans l’autre

Nous aimons tellement que nous devenons presque complètement dilués dans l’être aimé. Le vôtre est le mien, vos soucis sont les miens, vos peines sont aussi les peines de mon cœur.

Bon, on ne peut pas nier qu’être en couple implique un engagement, et cet engagement nécessite de résoudre des problèmes ensemble, d’affronter des difficultés et de prendre soin l’un de l’autre. Maintenant… Devrait-il y avoir une limite ? Depuis lors.

  • Nous savons tous que nous ferions n’importe quoi pour l’être cher. Quoi qu’il en soit, cela n’implique pas de perdre notre équilibre et notre identité.
  • Aimer, ce n’est pas marcher sur un fil avec un bandeau sur les yeux, et guidé uniquement par notre partenaire.
  • Vous avez le droit de choisir, de décider et de donner votre avis, et non parce que vous pensez différemment, parfois vous devriez vous éloigner de votre partenaire. Nous pouvons aimer les similitudes et respecter les différences et cela ne brisera pas notre “équipe”.
  • Ne laissez jamais l’autre personne vous faire remettre en question ou abandonner vos propres valeurs. Les valeurs font partie de votre identité, et si vous les perdez, une partie de votre personne sera vide.

Ne vous déchirez pas pour garder l’autre personne entière.

Pour vivre heureux, nous n’avons vraiment pas besoin de tant que ça. Que de l’amour, de l’ intimité, du respect et cette complicité qui s’inscrit au quotidien dans deux regards qui se désirent et se connaissent. Qui a besoin de quelque chose de plus que tout cela, c’est parce qu’ils ont leurs propres lacunes qu’ils attendent des autres qu’ils corrigent ou résolvent.

On dit souvent que si nous essayons de guérir un cœur brisé, nous pouvons nous aussi finir en morceaux. Il ne convient donc pas de maintenir cette idée qu’avec nous ils pourront changer, que nous les rendrons heureux… Car si soi-même n’est pas heureux, il est très difficile pour quelqu’un d’autre d’y parvenir du jour au lendemain.

  • L’amour doit être un acte de liberté où il n’y a pas de chantages, où personne ne cherche à atténuer la solitude ou à combler les espaces laissés par les autres.
  • L’amour c’est vivre en intégrité avec soi-même et avec l’autre personne. Si vous ne vous respectez pas, si vous n’êtes pas sûr de vous, et que vous n’aimez pas ce que vous voyez dans votre âme et ce que vous entendez dans vos pensées, vous finirez par projeter vos propres démons sur l’autre.
  • Personne n’a l’obligation de panser vos blessures, de rentrer dans vos puces personnelles, de bercer vos cauchemars les nuits d’angoisse. Avec cela, ce que nous faisons est asservir. Offrez-vous mature, complet et sans peur pour aimer en plénitude, sans carences.
vivre en couple à travers les câlins

L’amour c’est avoir besoin tout en étant humble, tout en permettant. C’est vouloir le meilleur pour l’autre, rechercher aussi son propre bonheur. C’est construire entre deux ne faire qu’un, c’est vivre avec intégrité en étant soi-même main dans la main avec la personne que l’on aime.

Images reproduites avec l’aimable autorisation de Mila Marquis et Pascal Campion

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *